Production respectueuse de l’environnement, Energie verte, labels de qualité, c’est une bataille qui se mène sur plusieurs fronts. Production respectueuse de l’environnement, Energie verte, labels de qualité, c’est une bataille qui se mène sur plusieurs fronts.

L’histoire des Caves Orsat est intimement liée à celle de centaines de vignerons, passionnés de vigne et de vin, fournisseurs de vendange depuis plusieurs décennies. Pour garantir la pérennité du vignoble et perpétuer cette tradition viticole il est devenu essentiel de relever quelques défis. Le respect de l’environnement à toutes les étapes de la production en est un. Il fait aujourd’hui partie intégrante de la philosophie de l’entreprise et influence de nombreuses décisions stratégiques.

L’irrigation
Le régime hydrique de la vigne joue un rôle capital. S’il est bien équilibré, la plante aura suffisamment d’eau pour assurer sa croissance. Alors, terminé les aspersions durant des heures, petit à petit, les vignobles s’équipent d’un système de goutte-à-goutte. Ces tuyaux sont installés à quelques centimètres au-dessus du sol et ils n’arrosent que le cep, les feuilles et les raisins ne sont pas touchés. Le végétal est ainsi mieux préservé des attaques infectieuses. Ce système permet également d’éviter le gaspillage d’eau et s’inscrit dans un projet environnemental global, institué par la méthode de production intégrée (PI), dans laquelle la Suisse joue un rôle de pionnier puisqu’elle est appliquée dans 90% du vignoble suisse.

Energie verte
Situées le plus souvent dans des régions possédant un ensoleillement généreux, les entreprises vitivinicoles ont engagé un virage important en direction des énergies vertes. Les Caves Orsat, dont les toits sont aujourd’hui recouverts de panneaux solaires, sont autosuffisantes en terme énergétique. Mais la reconnaissance d’un véritable projet environnemental passe par la baisse des émissions à effet de serre et de la consommation énergétique dans tous les secteurs de l’entreprise; le défi est énorme mais nécessaire pour obtenir un label.

Les labels
Des audits sont organisés chaque année, chaque secteur est contrôlé, toute l’entreprise est passée au peigne fin. A l’issue de ces visites, un rapport est établi. Les points à améliorer sont identifiés, ils doivent être pris en compte pour l’année suivante. L’entreprise s’engage ensuite à réduire de façon régulière ses émissions de gaz à effet de serre. Finalement, le label représente un challenge global puisqu’il réunit au cœur du même défi, la préservation de l’environnement auquel est associé le vignoble, première ressource durable, et l’image de marque si chère aux yeux du consom’acteur (consommateur responsable) suisse et étranger.