En plus du franc fort et des complications évidentes d’exportation que cette situation a créée dans ce contexte, l’innovation helvétique a dû composer avec une concurrence de plus en plus agressive de l’Europe et de la Chine.

Les medtechs promettent des avancées presque inespérées

De nombreux employés de très haute qualification et formés à l’étranger qui faisaient de la recherche dans des entreprises européennes et américaines se sont vus proposer des contrats alléchants pour rejoindre des sociétés chinoises et ramener un important  savoir-faire.

Autant de contraintes qui ont poussé les start-up helvétiques à serrer les coudes et à revoir leurs stratégies d’innovation en jouant sur la transversalité.

«Nous vivons à une époque où presque chaque innovation médicale nécessite une convergence entre les technologies micro-nano, pharma, biotech, medtech, IT et big data. Des collaborations permettent donc de révolutionner le secteur de manière profonde», détaille Claude Joris, secrétaire général de BioAlps.

Un futur si actuel

Puisque la tendance est à la médecine personnalisée, une récolte d’un très grand nombre d’informations médicales dans le monde entier ouvre des perspectives puissantes en termes de médecines prédictives, préventives et participatives ou les bénéficiaires de la médecine (population) souvent ne sont pas inclus dans le modèle de santé, vont contribuer de manière significative à l’évolution de la médecine de demain en fournissant des données volontaires sur leur santé de manière anonyme à l’ensemble de la société.

C’est le cas, par exemple, de l’oncologie et des traitements qui peuvent s’adapter parfaitement à chaque tumeur en raison de nos connaissances actuelles en génétique.

Et Claude Joris de donner un autre exemple: «L’invention du stent, le dispositif qui empêche les artères de se boucher est helvétique. Même cette innovation historique continue d’être améliorée par la recherche et une version qui délivre des médicaments a été proposée aux patients.» Aujourd’hui, les medtech promettent des avancées presque inespérées concernant les maladies génétiques rares.