Face au raz de marée des montres connectées, l’horlogerie suisse continue à déployer son savoir-faire.

Tradition et nouvelles technologies peuvent cohabiter au sein d’un même boîtier!

Des marques prestigieuses comme Montblanc et sa dernière TimeWalker, montre ultralégère composée d’un boîtier révolutionnaire en titane et résine, ou le genevois Vacheron Constantin et sa montre au mouvement le plus complexe du monde sortie l’an dernier, perpétuent la tradition.

Mais pour tenir son rang, l’horlogerie suisse, premier exportateur du pays, s’adapte aussi aux attentes des nouvelles générations.

Les marques ne cessent d’innover pour proposer des modèles plus accessibles et plus créatifs. Certains conçoivent même des modèles connectés.

Frédérique Constant avec son Horological Smartwatch sortie début 2015, Breitling ou Tag Heuer et leurs smartwatches haut de gamme ont récemment sauté le pas. Preuve que tradition et nouvelles technologies peuvent cohabiter au sein d’un même boîtier!

Cependant, beaucoup de clients restent encore très sensibles à la notion de savoir-faire et aux prouesses mécaniques. Ainsi chaque année, de nouveaux matériaux sont utilisés, toujours plus légers et plus résistants.

Le géant Rolex continue dans cette voie avec un tout nouveau mouvement doté de 14 brevets. La marque Tudor, elle, mise sur un dernier boîtier monobloc en céramique injectée, une réelle performance en la matière.

Petits et grands horlogers jouent donc aujourd’hui sur les deux tableaux: modernité et tradition avec dans tous les ateliers ce souci d’innover pour conserver l’excellence du Swiss made.